La Fédération Française du Bâtiment Bas-Rhin est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La passion de construire

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Presse

POLITIQUE DU LOGEMENT : DE L’IMPERIEUSE NECESSITE DE CONCILIER LONG ET COURT TERME

Le  11 avril 2018

La FFB se félicite du projet de loi Elan adopté au Conseil des ministres ce mercredi 4 avril. Il marque une étape essentielle du long chemin à parcourir pour « construire plus, mieux et moins cher ». L’objectif est bien de faciliter l’accès des concitoyens, en particulier les plus fragiles, au logement.

Ce texte, qui a fait l’objet d’une concertation approfondie, contient un ensemble de mesures destinées à faciliter la construction : dynamisation des opérations d’aménagement avec la création de nouveaux outils (PPA, GOU, réforme des ZAC), libération du foncier, simplification des procédures d’urbanisme, lutte contre les recours abusifs, simplification des règles d’accessibilité, dématérialisation des permis de construire. Ce texte prévoit aussi une réorganisation du monde HLM, acteur essentiel dans le développement de l’offre abordable sur l’ensemble du territoire.

La FFB salue d’ailleurs tout particulièrement les dispositions relatives à la revitalisation des centres-villes. Elle regrette cependant que l’encadrement des loyers ne soit pas abrogé et que le projet de loi n’ait pas été l’occasion de réaffirmer le rôle crucial de création de valeur de l’investissement immobilier en général et de l’immobilier locatif en particulier.

Toutefois, Jacques Chanut, président de la FFB rappelle que « ces mesures structurelles ne produiront leurs effets qu’à moyen terme. Ce constat impose donc sur l’ensemble du territoire le maintien de mesures en faveur de la demande tant Pinel que PTZ, jusqu’à ce que le choc d’offre attendu se développe pleinement. ».