La Fédération Française du Bâtiment Bas-Rhin est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La passion de construire

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Presse

NOUVEAU SERVICE GRATUIT : GESFIBANQUE

Le  11 mars 2015

La Fédération Française du Bâtiment vous informe de la création d’un nouveau service gratuit à l’attention de ses adhérents : GESFIBANQUE. A cette occasion sera signée une convention de partenariat entre : LA SIAGI (Société Interprofessionnelle Artisanale De Garantie d’Investissement) et la Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin

 

Cette signature se déroulera VENDREDI 13 MARS 2015 à 14 H 30 dans les locaux de la FFB 67, Espace Européen de l’Entreprise, 1a rue de Dublin 67300 Schiltigheim, en présence de Monsieur Bernard STALTER, Président de la Chambre des Métiers d’Alsace et de Monsieur Jean-Luc WIEDEMANN, Président de la Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin.

Cette convention de partenariat entre la FFB 67 et la SIAGI permettra au dirigeant d¹entreprise de :

  • Bénéficier d'un diagnostic gratuit « Gestion et Finances », avec l’outil GESFIBAT créé par la FFB 67, véritable photographie économique de son entreprise.

  • Présenter à son banquier un projet de financement qui a toutes les chances d'aboutir. La pré-garantie SIAGI permet de valider les plans de financement et la constitution des dossiers avant leur présentations aux banques (pré-garantie au moins égale à 20% du crédit projeté)

  • Financer ou refinancer son besoin en trésorerie par le « prêt relais » au lieu d’utiliser ses fonds propres.

  • Faciliter l¹obtention d¹un prêt bancaire, avec des formalités simplifiées et un déblocage accéléré du prêt.

  • Alléger, voire supprimer les garanties personnelles

 

Pour mieux comprendre les avantages de ce nouveau service : GESFIBANQUE, une matinale exceptionnelle se tiendra le :

Vendredi 13 Mars de 8H30 à 10H30 - FFB 67, 1A Rue de Dublin à Schiltigheim

 

Une Matinale 100% Gestion et Finances avec 3 mini-ateliers :

 

« Anticiper les difficultés, agir plutôt que réagir »

avec Renan GORIAUX, intervenant Gestion et Finances et Benoît OSTERMANN, intervenant Management

 

  • Présentation des « Rendez-vous Diagnostic Gestion et Finances » pour identifier et connaître les indicateurs majeurs de votre entreprise

  • Quels indicateurs suivre en priorité ?

  • Les rituels de management à mettre ne œuvre pour anticiper les difficultés

  • Les 3 scénarios à envisager et les 3 réponses à apporter.

  • Présentation d’un nouvel outil : GESFIBAT Chantier, outil de suivi de performances des chantiers.

 

« L’assurance-crédit et les critères d’évaluation des risques »

avec Monsieur Nicolas DUMAZEDIER, Société EULER HERMES (Anciennement SFAC)

 

  • L’assurance-crédit contre le risque d’impayés

  • Les méthodes d’évaluation des risques

 

« Financer vos investissements et Refinancer vos trésoreries »

par Monsieur Michel COTTET, Directeur Général de la SIAGI - Société de caution de mutuelle spécialisée dans la garantie de crédits aux entreprises.

  • Les pré-garanties et garanties bancaires pour financer vos investissements

  • Les garanties relais pour refinancer vos actifs déjà autofinancés et optimiser vos trésoreries

  • La convention de partenariat entre la SIAGI et la FFB 67

LA FFB ENCOURAGE L'ENTREPRENARIAT AU FÉMININ

Le  06 mars 2015

Depuis les années 1990, la FFB mène une politique volontariste en faveur de l’intégration des femmes dans l’ensemble des métiers et des fonctions des entreprises du Bâtiment.

 

Parce que plus d’une entreprise sur deux est pilotée ou co-pilotée par une femme, la FFB veut rendre hommage à ces dirigeantes, ou co-dirigeantes de PME, à l’occasion de la journée internationale de la Femme du 8 mars.

 

Jacques Chanut, Président de la FFB, salue : « L’engagement grandissant des femmes dans la profession représente un réel atout pour la performance, l’image et la pérennité des entreprises. En effet, dans les quinze prochaines années, 40 % des entreprises seront à reprendre dans le Bâtiment. C’est pourquoi, la FFB favorise l’entrepreneuriat au féminin à travers ses 92 groupes Femmes dirigeantes du Bâtiment. Nous devons encourager les femmes à se lancer dans la reprise d’une société. La mixité, la complémentarité et la diversité des talents sont assurément l’avenir de notre secteur ! »

 

Quelques chiffres

Entrepreneuriat

  • 27 % des PME / TPE ont une femme à leur tête (dont 24 % dans la construction)

  • 25 % de femmes à l’École Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment (ESJDB)

  • 10 % des mandataires de la FFB sont des femmes

  • 3 000 femmes sont membres des 92 groupes Femmes du Bâtiment FFB

Formation initiale

10 000 femmes en 2011-2012 soit

  • 3 500 en reconversion à l’AFPA

  • 23 à 25 % en formation d’ingénieurs BTP

  • 14 % en DUT et BAC + 3

  • 4,8 % du CAP à BTS

Formation continue

  • 11,5 % de femmes en contrat de professionnalisation

  • 8,9 % de stagiaires féminines

Effectifs salariés

11,2 % de femmes dans le bâtiment en 2012 soit

  • 47 % parmi les employés et techniciens

  • 16 % parmi les cadres

  • 1,6 % parmi les ouvriers

LA FFB PUBLIE DIX PROPOSITIONS POUR CONSTRUIRE LES DEPARTEMENTS DE DEMAIN

Le  02 mars 2015

Dans le cadre des élections départementales des 22 et 29 mars, la FFB publie dix propositions prioritaires pour développer l’essor économique des territoires et y maintenir l’emploi.

 

Trois grandes thématiques sont mises en avant :

  • Favoriser les bonnes pratiques : les collectivités territoriales ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre la concurrence déloyale notamment en refusant les offres anormalement basses. Elles doivent valoriser l’apprentissage, pour assurer la pérennité des métiers. Elles doivent enfin participer au mouvement général de simplification, étant elles-mêmes génératrices de normes et de référentiels locaux souvent coûteux.

  • Soutenir l’investissement local notamment en maintenant au niveau départemental le soutien financier à la sauvegarde du patrimoine, en engageant un plan rapide de mise en accessibilité des bâtiments publics et en rénovant les installations sportives des collèges.

  • S’engager en faveur du développement durable, car sans la mobilisation des collectivités locales, le bâtiment ne pourra pas, seul, optimiser l’efficacité énergétique dans la construction à l’horizon 2020, selon les objectifs fixés par les pouvoirs publics.

Jacques Chanut complète « Près de 100 000 emplois ont été perdus dans notre profession depuis 2008 et les risques de défaillance n’ont jamais été aussi élevés. Cette situation est d’autant plus préoccupante que nos entreprises constituent souvent le socle du dynamisme local et de l’activité dans les départements. La fin des investissements est toujours le premier signe d’un déclin programmé d’un territoire et de sa perte d’attractivité pour longtemps. Les entrepreneurs et artisans du bâtiment avec les élus départementaux peuvent, ensemble, trouver des solutions pour éviter une telle spirale, lutter contre la désertification rurale et anticiper les enjeux de demain. »

REVISION DU VOLUME DES MISES EN CHANTIER DE LOGEMENT : UNE COHERENCE RESTAUREE

Le  27 février 2015

Depuis 2010, la FFB souligne les difficultés récurrentes que pose le dispositif Sit@del2. L’évolution des mises en chantier qu’il restitue s’avère de moins en moins compatible avec les mouvements relevés pour les volumes de matériaux mobilisés, la production de crédit, les carnets de commandes du gros–œuvre, l’emploi ou même l’indice de production industrielle dans le Bâtiment calculé par l’Insee. À plusieurs reprises, la FFB a clairement dû se démarquer des statistiques officielles dans ses publications.

JACQUES CHANUT RECU PAR FRANCOIS HOLLANDE

Le  17 février 2015

Le Président de la République, François Hollande, a reçu Jacques Chanut, Président national de la FFB, le 13 février. Il a rappelé les efforts faits en faveur du Bâtiment en soulignant la nécessité de prendre rapidement toutes les mesures permettant de renforcer l’efficacité des annonces faites.

La qualification RGE pour répondre aux enjeux de l'éo-conditionnalité

Le  12 décembre 2014

A la veille de sa mise en place pour le CITE au 1er janvier 2015, la FFB est favorable au principe d’éco-conditionnalité des aides publiques, principe totalement novateur pour le secteur, qui permet de :

  • redonner confiance aux maîtres d’ouvrage particuliers en leur permettant d’identifier les entreprises compétentes pour réaliser leurs travaux (efficacité énergétique et/ou énergies renouvelables) ;
  • éviter les contre-références et améliorer la qualité de la mise en œuvre en tenant compte des enjeux énergétiques ;
  • sécuriser l’investissement public et éviter la création de pseudo-entreprises opportunistes.

Afin de permettre la juste et efficace application de ce principe, la Fédération demande une simplification du dispositif à travers :

  • un audit unique pour l’ensemble des qualifications RGE y-compris liées aux énergies renouvelables ;

  • l’ouverture rapide d’un chantier de simplification des qualifications liées aux énergies renouvelables, en particulier à travers la diminution du nombre de références exigées et la simplification du système de qualifications et de formations (validation des acquis de l’expérience qui permettrait d’éviter le caractère obligatoire des formations…).

 

C’est dans ce cadre que la FFB se félicite de l’annonce du report de l’éco-conditionnalité des CEE (certificats d’économie d’énergie) au 1er juillet 2015, qui permettra une montée en puissance plus progressive de l’éco-conditionnalité.

Jacques Chanut renchérit « depuis 2010, la FFB incite vivement les artisans et entrepreneurs à devenir RGE pour répondre aux enjeux de l’éco-conditionnalité. Nous ne pouvons que nous féliciter qu’aujourd’hui, près de 27 000 entreprises aient franchi le cap, avec un rythme actuel de 2 000 qualifiés RGE par mois. La Fédération a été et continue d’être un acteur majeur du dispositif RGE ! ».

CONCURRENCE DÉLOYALE La carte BTP figure bien dans la loi « MACRON »

Le  10 décembre 2014

Le projet de loi pour la croissance et l’activité, présenté en Conseil des ministres, comprend bien un article rendant obligatoire la carte d’identification professionnelle sur l’ensemble des chantiers BTP. Et ce, conformément aux engagements donnés à la FFB tant par le ministre du Travail que par le Premier ministre. Ce dispositif doit désormais être voté au Parlement.

Le Conseil d’Etat vient de rendre son avis sur « le projet de loi pour la croissance et l’activité » présenté par le ministre de l’Economie en Conseil des ministres, le 10 décembre.

Ce texte de loi prévoit à son article 97 de rendre obligatoire la carte d’identification professionnelle sur l’ensemble des chantiers BTP afin de lutter contre la fraude au détachement notamment.

 

S’y ajoutent à l’article 95 une majoration importante du plafond de l’amende prévue en cas d’absence de déclaration préalable de détachement et, à l’article 96, une mesure administrative de cessation d’activité pour l’employeur qui ne verse pas aux salariés détachés en France le salaire minimum légal, ou ne respecte pas la durée maximale de travail ou des conditions de travail ou d'hébergement compatibles avec la dignité humaine.

Ces articles n’ont suscité aucune remarque du Conseil d’Etat.

 

Le projet de loi entamera son examen parlementaire à compter 12 janvier prochain à l’Assemblée nationale. Le rapporteur du texte devrait être le député PS du Finistère Richard FERRAND.

 

Il est important de rappeler dès à présent à l’ensemble des parlementaires, tant de la majorité que de l’opposition, l’attachement de notre profession à la carte BTP en vue de lutter contre les fraudes.

 

Après le compromis européen arraché à Bruxelles en décembre 2013, après l’auto-liquidation de la TVA et la loi SAVARY en 2014, c’est une nouvelle avancée contre la concurrence déloyale obtenue grâce à la mobilisation du seul réseau FFB. Il s’agit d’une demande plaidée de longue date par notre organisation professionnelle que nous devons continuer de défendre fermement au cours des débats parlementaires.

 

Enfin, Jacques CHANUT rencontrera dès les premiers jours de janvier le ministre de l’Economie, Emmanuel MACRON, afin d’obtenir de Bercy la mobilisation rapide des douanes pour renforcer les contrôles.

La FFB 67 invite l'ensemble de ses adhérents à une réunion d'information sur le B.I.M. le 29 janvier 2015.

Le  08 décembre 2014

Depuis plus de dix ans, le BIM - maquette numérique – est un sujet important pour la FFB afin d’anticiper les évolutions et de sensibiliser au sujet les artisans et entrepreneurs. Devant une attente de plus en plus grande de la part de ses adhérents, la FFB en a fait une priorité.

 

La contribution de la FFB comporte quatre points essentiels :

  • organiser des opérations pilotes réelles, utilisant de manière collaborative la maquette numérique de la conception à la réalisation du chantier puis à l’exploitation avec remise de la maquette au maître d’ouvrage;

  • inciter l’État français à être moteur sur le sujet du numérique ;

  • agir pour que la norme IFC Iso (norme internationale destinée à faciliter l’interopérabilité des logiciels dans le Bâtiment) devienne une norme européenne et s’impose de ce fait aux éditeurs;

  • officialiser le format BIMétré (nouveau standard pour l'échange de fichiers entre les logiciels de gestion de chantier, de métré et de CAO).

Jacques Chanut, Président, indique « Nous devons veiller à ce que le BIM soit accessible à moindre coût aux PME et aux artisans et qu’il laisse aux entreprises toute latitude pour apporter leur plus-value technique en phase d’exécution. Nous croyons beaucoup à la maquette numérique. En regroupant sur un même système informatique tous les plans, toutes les réservations, les annotations, on ne peut que gagner du temps, et donc faire des économies sur la construction en évitant des erreurs.  Il faut regarder les systèmes de production sur nos chantiers là où des gains de productivité peuvent être réalisés, tout en gardant l'esprit architectural français pour répondre à l'attente de nos concitoyens ».

LA FFB LANCE SES "JOURNEES INNOVATIONS" !

Le  22 novembre 2014

Jeudi 20 novembre 2014, la FFB 67 et la FBTP 68 ont organisé en collaboration avec SOPREMA et YMERIS une journée technique sur le thème de la transition énergétique.

Cette manifestation s’est déroulée dans les locaux de SOPREMA, 14 rue St Nazaire à Strasbourg.

 

Cette journée a débuté en toute convivialité autour de viennoiseries et de boissons chaudes.

Ensuite place aux choses sérieuses : une trentaine d’entreprises, tous professionnels de la couverture zinguerie, venus de toute l’Alsace, se sont initiés aux nouvelles techniques d’isolation et d’étanchéité et ont pu découvrir de nouveaux matériaux :

  • Soprema a présenté Efisarking, solution d’isolation de la toiture par l’extérieur de la gamme EFISOL,

  • Ymeris Toiture a dévoilé sa gamme complète de tuiles, composée de 70 modèles dans plus de 100 coloris,

  • La Fédération Française du Bâtiment a fait le point sur les réglementations en vigueur, les perspectives de développement des métiers et les services proposés aux adhérents.

L’après-midi, les participants ont pu également bénéficier de la visite de l’usine SOPREMA.

 

" Bon rythme, bonne dynamique, à refaire !.., Merci pour cette journée !.. Une approche technique très intéressante… ", sont autant de commentaires qui ont pu être recueillis à l’issue de cette journée.

ENQUETE SUR L'ABSENTEISME DANS LES ENTREPRISES DU BATIMENT

Le  13 novembre 2014

La Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin réalise une grande enquête sur :

L'ABSENTÉISME, UN FLÉAU POUR VOTRE ENTREPRISE

L'absentéisme a des conséquences financières, organisationnelle et pénalise les entreprises du Bâtiment.

Cette enquête permettra de faire un état des lieux et de mesurer les conséquences réelles pour les entreprises

La FFB 67 créera deux outils immédiatement applicables :

  • Une méthodologie efficace, véritable plan d'action impactant directement le taux d'absentéisme,

  • Un processus de contre-visite médicale efficace et à tarif préférentiel.

First 1 2 Last