La Fédération Française du Bâtiment Bas-Rhin est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La passion de construire

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Actualité

Ensemble Bâtisseurs d'Avenir !

Le  07 octobre 2019

Vendredi 04 octobre.

La Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin, en partenariat avec la Chambre de Métiers d'Alsace - CMA et Alemploi, a organisé une grande rencontre avec les prescripteurs de l’emploi.

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE

Pour la première fois, l’ensemble des acteurs de l’emploi se sont retrouvés pour échanger, analyser et réfléchir sur une méthodologie permettant d’établir un plan d’action commun afin d’attirer les jeunes et les personnes en recherche d’emploi vers nos métiers. L’occasion de se découvrir et d’appréhender les rôles de chacun, mais aussi d’établir des synergies entre les différents acteurs afin de générer des actions collectives plus performantes. Près d’une soixantaine de personnes (chefs d’établissement, CPE, enseignants, conseillers, formateurs, éducateurs, intervenants en missions locales, conseillers Pôle Emploi) ont pu échanger avec nos chefs d’entreprises sur 2 métiers en tension : Couvreur Zingueur & Maçon Coffreur. Après avoir défini ensemble les freins, les obstacles et les aprioris dont souffrent nos métiers, nos artisans & dirigeants d’entreprise ont pu répondre aux nombreuses interrogations de la salle.

UN ENRICHISSEMENT COMMUN

L’ensemble des participants a ensuite été réuni par groupe afin de réfléchir et tracer des perspectives sur le thème : Pour faire face à nos difficultés de recrutement et favoriser l’accès des jeunes à nos métiers, quels seraient, selon vous les messages et les éléments de conviction pour rendre ces deux métiers plus attractifs ? A l’issue, chaque groupe a pu procéder à une restitution de ses réflexions devant l’ensemble des participants. De ces travaux sera produit un plan d’action utile à l’ensemble des prescripteurs de l’emploi pour mieux valoriser l’ensemble de nos filières. D’autres rendez-vous sont prévus pour mettre en avant 2 autres métiers parmi les 34 principaux que comptent le Bâtiment.

BUDGET 2020 : LE BATIMENT EN COLERE !

Le  27 septembre 2019

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2020 dévoilé par le gouvernement révèle un tir croisé sur le secteur du bâtiment et ses marchés. Outre les mauvaises nouvelles concernant la complexité et la baisse des aides lors de la transformation du CITE en prime, il confirme la suppression du PTZ neuf hors grandes agglomérations.

La fracture territoriale s’en trouvera accentuée et le mitage du territoire, accéléré. Par ailleurs, les artisans et entrepreneurs du bâtiment subiront une double peine dans leur cycle d’exploitation.

Premièrement, avec la suppression de l’accès au gasoil non routier (GNR), mesure qui n’a rien d’écologique en l’absence de matériels « verts » alternatifs ; deuxièmement, avec le rabotage de la déduction forfaitaire spécifique (DFS), qui n’a rien de social puisqu’il va renforcer la concurrence du travail illégal en augmentant les charges sociales sur les salaires du secteur.

Pour Jacques Chanut, président de la FFB « après la mise en place de l’IFI, la suppression de l’APL accession, le rabotage du PTZ neuf en zones B2 et C et l’élagage du Pinel en B2 intervenus en 2018, puis le tour de vis sur le CITE de 2019, ce troisième budget consécutif à la baisse pour la construction menace l’un des seuls secteurs qui tire la croissance en France. Veut-on casser l’outil ? En effet, ce PLF est néfaste à l’activité et à l’emploi dans le bâtiment mais rappelons que ce sont les députés et sénateurs qui ont la responsabilité du vote de la loi. Nous demandons à nos fédérations départementales, à nos artisans et entrepreneurs, d’aller au contact de leurs parlementaires pour leur proposer les indispensables mesures correctives pour sauvegarder l’emploi sur l’ensemble du territoire national. »

TOTALEMENT A L'EST ! 1er Congrès GMPV-FFB à Strasbourg

Le  15 juillet 2019

Les 11 et 12 juillet, premier congrès GMPV-FFB.

Près de 150 participants des métiers du photovoltaïque se sont donnés rendez-vous à Strasbourg sur le thème : Totalement à l'Est.
Démonstrations, vision, prospectives et perspectives régionales, ateliers et tables rondes ont émaillé ses 2 journées riches en informations. Les acteurs du photovoltaïque voient l'avenir radieux à l'Est !

PACTE 2019 - Aménager et construire en transition écologique

Le  11 juillet 2019

11 juillet 2019.

La FFB 67 et LCA-FFB 67 s'engagent auprès de l'eurométropole de Strasbourg et de l'ensemble des acteurs de la construction pour une ville pensée, fabriquée et vécue autrement. Une ville qui protège le vivant et ses habitants.

Sous l’impulsion de Syamak Agha Babaei, Alain Jund, Françoise Bey et leur équipe, l’Eurométropole de Strasbourg a engagé cette démarche volontariste et innovante qui repose sur la conviction que, sur notre territoire, nous disposons de toutes les bonnes personnes et compétences pour trouver ensemble des solutions communes pour imaginer et ré-inventer la ville de demain.

La FFB 67, par son Président Jean-Luc Wiedemann, et LCA-FFB 67, par ses Vice-Présidents Frank Maire et Thomas Missemer, ont conjointement signé ce Pacte 2019 pour faire évoluer les engagements déjà pris en 2012, dans l’objectif du Plan Climat Air Énergie Territorial 2030.

CANICULE : QUELLES SONT LES MESURES DE PRÉVENTION A PRENDRE ?

Le  25 juin 2019

En période de canicule, la première mesure de sécurité consiste à vérifier quotidiennement les conditions météorologiques et les bulletins d’alerte afin d’évaluer le risque au jour le jour. La vigilance est nécessaire dès que la température dépasse les 30° C à l’ombre et accrue dès lors que les températures nocturnes sont supérieures à 25° C.

Dans un contexte de grande chaleur associée au travail, il faut être vigilant quant aux tâches à exécuter. Cela implique par exemple de limiter le travail physique et de réaliser les tâches lourdes tôt le matin, de prévoir et de fournir des aides à la manutention (des abris et des brumisateurs). La vigilance doit être renforcée face à certains types de travaux comme les interventions sur les toits pour les couvreurs, ou sur les enrobés pour les ouvriers des travaux publics.

Boire au moins 3 litres d'eau par jour
Sur les chantiers du BTP, les employeurs sont tenus de mettre à la disposition des travailleurs trois litres d’eau, au moins, par jour et par travailleur. Il est recommandé de boire régulièrement (un verre d’eau fraîche toutes les 20 minutes), même si l’on ne ressent pas la soif, ne pas consommer d’alcool et manger salé pour compenser l’élimination des sels minéraux. Pour savoir si l'on a assez bu, la couleur des urines est un bon indicateur. Lorsqu’elles sont claires, l’hydratation est suffisante et tout va bien. En revanche, plus elles sont foncées, plus elles indiquent un état de déshydratation.

Adapter l'habillement
Les fortes chaleurs nécessitent de porter des vêtements adaptés. Les couleurs claires favorisent l’évaporation de la sueur (le travail en bermuda est interdit et le torse nu est dangereux pour les coups de soleil). Même en cas de hausse du mercure, le casque et les chaussures de sécurité doivent être conservés. Enfin, il faudra penser à protéger les yeux avec des lunettes de protection teintées.

Vigilance partagée
Chaleur... et contact ! En effet, en situation de canicule la surveillance mutuelle est particulièrement recommandée.
Il est important d'être à l'écoute de ses salariés et compagnons de travail qui pourraient peiner. Il s'agira donc de privilégier le travail d'équipe et d'inciter à ce que chacun soit attentif à l'autre. Pour limiter le temps d'exposition au soleil, il est également conseillé d'effectuer une rotation des tâches lorsque des postes moins exposés en donnent la possibilité. Le nombre de pauses peut aussi être augmenté.

Savoir reconnaître le coup de chaleur
Le coup de chaleur, qui correspond à une élévation de la température du corps au-delà de 40,6° C, est une urgence vitale. Il est donc important de connaître les signes d’alerte (anomalies du comportement, grande faiblesse ou grande fatigue, vertiges, nausées, vomissements, soif intense…) et réagir précocement. En attendant les secours, il s’agira de réfrigérer au maximum le malade : lui enlever ses vêtements, le ventiler et l’asperger d’eau fraîche. Souvent mortel, le coup de chaleur doit être pris en charge et soigné rapidement pour ne pas entraîner de séquelles.

APPRENTISSAGE : LA FFB PROPOSE UNE NOUVELLE AMBITION POUR LES JEUNES ET LES ENTREPRISES

Le  29 mai 2019

La réforme de la formation professionnelle de fin 2018 modifie en profondeur l’apprentissage et son financement, ce qui oblige à revoir son organisation dans le secteur.
Dans ce contexte, la FFB propose d’une part de redonner une véritable ambition à l’apprentissage en mettant les entreprises et les jeunes au cœur du projet; d’autre part de baisser les charges des entreprises grâce aux économies de structures.
C’est pourquoi, la FFB préconise de conserver une contribution spécifique recalibrée pour avoir les moyens de garantir la proximité, la qualité et l’adaptation de l’outil de formation aux besoins réels des entreprises et des jeunes. La Fédération recommande aussi de concentrer les moyens de péréquation sur l’OPCO (Opérateur de compétences de la Construction) afin de rationaliser l’usage des fonds.
Développer l’image de l’apprentissage dans le bâtiment auprès des jeunes, c’est faire le choix de la modernité et de l’avenir. C’est pourquoi la FFB suggère de financer en particulier des projets de développement de l’usage du numérique dans l’apprentissage : cours en ligne, réalité virtuelle, numérisation 3D, MOOC, …
Jacques Chanut, président de la FFB affirme : "Avec la réforme de la formation professionnelle, il y a la nécessité de prendre à bras le corps le sujet de l’apprentissage qui est incompatible avec l’immobilisme ou le repli. Nous sommes persuadés que seule une réelle ambition courageuse et affirmée, permettra de relancer l’apprentissage et de l’adapter aux enjeux du XXIe siècle. Il faut avoir une vision d’avenir pour construire le futur paysage professionnel de nos jeunes."

15 000 BATISSEURS - RENCONTRE

Le  27 mai 2019

Première rencontre dans le cadre du projet 15 000 bâtisseurs entre les artisans & chefs d'entreprises du bâtiment et 10 jeunes ciblés par le Lycée GOULDEN à HAGUENAU et par la cellule d’insertion de BISCHWILLER.
Le recrutement de nouvelles compétences et motivations est devenu une priorité majeure pour nos entreprises et chaque dirigeant sait toute la difficulté qui est la sienne à recruter.
La FFB 67 a souhaité lancer le projet 15 000 bâtisseurs dans le département et a, pour cela, signé une déclaration d'intention avec la Préfecture du Bas-Rhin, la Région Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin et l’eurométropole de Strasbourg.
Conformément à la volonté de Madame La Sous-Préfète de HAGUENAU, La FFB 67 a commencé à mettre en œuvre le projet sur le territoire de Haguenau-Wissembourg.
Tous ces jeunes ont exprimé une motivation à rejoindre nos métiers et Il est important de leur montrer que nous sommes capables de répondre à ces motivations.

LCA-FFB - PARLONS MAISON !

Le  14 mai 2019

Les constructeurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment vous invitent à leur événement « Parlons Maison », les 18 et 19 mai 2019.
Pendant ces deux jours, 30 maisons récemment sorties de terre seront ouvertes au grand public. Les visiteurs de toute l'Alsace, qui souhaitent débuter un projet de construction neuve, auront tout l'occasion de se projeter pendant ces portes ouvertes.
Ce week-end est surtout l'occasion pour les constructeurs alsaciens de partager leur savoir-faire avec le public. Experts dans leur domaine, ils seront présents pour guider les visiteurs dans chaque étape de leur projet de maison.

Lancement de l'offre packagée - MON CHAUFFAGE PRIM'3E

Le  26 avril 2019

L’Union des Métiers du Génie Climatique Couverture Plomberie (UMGCCP), mobilisée sur la rénovation énergétique des logements sur l’ensemble du territoire, a souhaité initier une offre visant à simplifier, tant pour le client que pour l’entreprise, les montages administratifs et financiers des projets.
Ainsi, PROM UCF, filiale de l’UMGCCP, lance, en partenariat avec TOTAL, l’offre packagée MON CHAUFFAGE PRIM’3E dont les principes reposent sur :
- Un outil packagé pour proposer à vos clients des offres « à partir de 1 € »
- Un accompagnement administratif pour gérer les aides CEE et ANAH avec un interlocuteur unique
- Les aides ANAH et CEE versées directement à l’installateur - Une offre de prêt pour financer le reste à charge

L’accent a été mis sur la qualité des équipements, de l’installation et de la maintenance, et ce, pour l’ensemble des ménages.
L’UMGCCP, affiliée à la Fédération Française du Bâtiment (FFB), regroupe 14 500 entreprises de Génie Climatique, de Maintenance, de Couverture et de Plomberie réparties dans toute la France, dont 80% ont moins de 10 salariés.

First 1 2 3 4 5  ... Last