La Fédération Française du Bâtiment Bas-Rhin est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La passion de construire

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

Etre dans l’audace et la proposition dans tous les domaines !

Le 30 novembre 2018

L’année 2018 s’achève et notre environnement n’a cessé d’évoluer.

Les réformes se sont succédées à un rythme effréné et sont venues l’une après l’autre impacter profondément notre quotidien d’artisan, de Chef d’entreprise.
Le temps des grandes transformations est arrivé tel nous l’avions appelé de nos vœux.

Si nous comprenons cette exigence de réformes qui portent de véritables progrès pour nos entreprises, il nous appartient toutefois de rendre tous ces changements créatifs, immédiatement applicables et bénéfiques pour notre secteur.
Vouloir réformer notre pays dans un calendrier aussi resserré génère des décisions parfois hâtives, qui ne prennent pas toujours en considération tous les acteurs concernés.
C’est pourquoi nous devons rester vigilants !

Parce que si l’impulsion donnée par le Gouvernement est positive, il y a toujours quelques « grains de sable » à placer sous très haute surveillance.

La réforme du Code du travail offre davantage de souplesse dans la gestion de nos ressources humaines. La réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle vient valoriser l’apprentissage dans des temps où recruter les bonnes compétences devient un exercice quasi impossible à réussir. Il nous faudra encore attendre les dispositifs d’application pour s’assurer de leur conformité aux projets présentés.

C’est aussi le cas du projet de loi ELAN qui propose une redéfinition des zonages territoriaux, qui ne devra en aucun cas être un prétexte à concentrer les aides dans les zones urbaines. Nous ne devrons pas être exclus des réflexions menées alors que nous sommes ceux qui connaissons le mieux nos territoires.
D’autres réformes feront peser de lourdes contraintes et coûts indéniables pour nos entreprises, que ce soit le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, l’éventuelle surtaxe sur les déchets, la rénovation énergétique et la prime HULOT, qui ne devra pas être une version allégée du CITE, déjà révisé à la baisse en 2018.

Sur le champ de l’activité pour nos entreprises, La FFB 67 se réjouit, bien entendu, de la reprise économique de la fin d’année 2017 et du début 2018. Cette reprise économique reste disparate selon les territoires et n’a pas bénéficié à certains de nos métiers et demeure fragile compte tenu de la fin des dispositifs fiscaux en 2019.

Cela me conforte dans la conviction qu’il ne suffit plus seulement de saisir les opportunités qui se présentent à nous mais qu’il nous appartient de les créer !
Créer de nouvelles opportunités, parce que là où il y a une volonté, la FFB 67 trouvera toujours un chemin !
Redonner aux entreprises du secteur une « respiration économique et surtout rester au « centre » des décisions et des impulsions.
En créant et en développant notamment la Charte Bâtisseurs de France-Bas-Rhin, nous nous sommes délibérément placés sous le signe de l’action et de l’innovation !

La Charte commence à se traduire concrètement dans le paysage économique local et les projets immobiliers se succèdent.Notre stratégie est d’ouvrir plus largement la Charte Bâtisseurs de France-Bas-Rhin à d’autres donneurs d’ordre privés porteurs de travaux, à l’instar de la signature de la Charte par le Groupe LIDL.

Ouvrir de nouveaux marchés, valoriser nos succès, promouvoir nos entreprises tels des fleurons de l’entreprenariat, déployer des stratégies pour s’adapter vite et mieux à aux changements, voilà ce qui constitue notre défi à réussir en 2019 !

Créer et innover, c’est aussi ce que nous avons voulu réussir en organisant cette formidable journée avec l’association Entreprendre Pour Apprendre (EPA), où plus de quatre-vingt collégiens et lycéens issus des filières générales ont réfléchi et travaillé sur des pistes pour mieux communiquer auprès des jeunes sur nos métiers.

Attirer de nouvelles motivations et de nouvelles compétences vers nos métiers est un autre défi majeur des dix prochaines années pour notre secteur.

De nombreuses idées ont émergées et certaines d’entre elles seront reprises et approfondies, notamment avec l’aide du Groupe Jeunes Dirigeants de la FFB 67.

Viser la réussite de ces projets est un formidable vecteur de motivation pour notre équipe 67 qui a « A cœur » de toujours mieux vous accompagner au quotidien.
Le « A cœur », signe emblématique d’un symbole unique, fort et moderne, véhiculant de nombreuses valeurs comme l’excellence, l’ouverture sur le monde, l’optimisme et le développement de l’économie locale qui offrira à nos adhérents de devenir des ambassadeurs de l’excellence Alsacienne au sein du Grand Est et plus largement au travers d’une marque qui s’exporte partout dans le monde.

C’est une véritable révolution culturelle que nous devons mener ; ouvrir de nouvelles portes, valoriser tous nos succès, accompagner les changements et retrouver auprès des jeunes talents l’attractivité que méritent nos métiers.

Je n’arriverai à mener ces changements qu’avec votre aide parce que c’est le collectif qui a toujours fait notre force !
Notre futur n’est pas à découvrir, il est à inventer !

Excellente année 2019 à tous et, ensemble, continuons à porter haut nos métiers et nos valeurs.

Jean-Luc Wiedemann - Président FFB 67


Le 30 novembre 2018