La Fédération Française du Bâtiment Bas-Rhin est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La passion de construire

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

Représentativité et indépendance de notre Fédération, poursuivons le combat !

Le 06 juin 2019
Après une succession de réformes en 2017 et 2018 qui sont venues profondément impacter nos structures, le mouvement de contestation populaire entamé en Novembre 2018 en a considérablement ralenti le rythme.
Le grand débat, et même s’il faudra encore attendre pour que des mesures puissent se concrétiser, aura au moins permis de libérer la parole.
C’est aussi dans cet esprit que la FFB67 a souhaité être la première organisation patronale à proposer un grand débat et de rendre ainsi les entreprises parties prenantes d’un processus où nous avons aussi des attentes que nous devons exprimer et porter à chaque fois que cela est possible.

La forte participation à notre Grand Débat et la présence de la majorité de nos élus vient témoigner de sa réussite et ancrer un peu plus encore la FFB 67 comme un partenaire incontournable pour nos élus.

Mais c’est maintenant que nous allons devoir redoubler de vigilance. La situation dans le pays demeure incertaine et il ne faudrait pas que les envies révolutionnaires de quelques-uns finissent par menacer l’activité et l’emploi de tous les autres. Personne n’est en mesure aujourd’hui de dire quelles seront réellement les pistes retenues par l’Elysée mais il serait inconcevable que l’économie du Logement soit l’une des victimes expiatoires de ce grand défouloir général.

En effet, taxer davantage les successions immobilières, les plus-values sur les résidences principales, décourager l’investissement locatif et affaiblir les capacités d’investissement du logement social sont des mesures idiotes qui ne répondront en rien à la crise actuelle. D’autant que ce n’est certainement pas le moment de déstabiliser les investisseurs alors que depuis le début de l’année, les mises en chantier de logements ont chuté de 11%. Si nous avons appelé de nos vœux plusieurs des réformes entreprises par le Gouvernement, c’est leur champ d’application et les modalités de mise en œuvre qui doivent faire l’objet de toute notre vigilance. La réforme de la formation professionnelle a elle aussi bouleversé tout ce que nous connaissions jusqu’alors.

Beaucoup de questions demeurent encore sans réponse et nous déplorons l’inertie actuelle qui empêche certains de nos adhérents de pouvoir se former avec la garantie d’une prise en charge de leurs formations. Il faudra très vite clarifier et préciser les missions de chacun, qu’il s’agisse des nouveaux OPCO et de France Compétence pour permettre à tous de se former, condition majeure devant la restructuration profonde des modes de fonctionnement de notre société.

Alors qu’une importante réforme de la formation est en train de se mettre en place pour les salariés, il est inadmissible que l’U2P, largement majoritaire au sein du FAF, ait laissé s’installer une telle impasse. Pour sa part, la FFB travaille avec ses partenaires à trouver une solution pérenne. La loi PACTE, après plusieurs mois de discussions et des milliers d’amendements a été votée en avril 2019. En dehors des mesures positives concernant les marchés publics (fin des ordres de service à zéro euro et avances portées à 20% sur les marchés d’Etat), ce texte rate largement son objectif initial : celui d’un encouragement à l’activité des TPE/PME. En deuxième lecture, les députés de la majorité ont en effet confirmé, sans états d’âme, les mesures qui affaiblissent l’artisanat : à savoir les nouvelles facilités accordées aux micro-entrepreneurs, la fin du stage préalable à l’installation obligatoire et le modèle unique de la régionalisation pour les chambres de métiers. La reprise de l’activité en 2018 génère une nouvelle priorité pour les entreprises, celle de pouvoir recruter les compétences et les motivations dont nous avons besoin pour pérenniser nos structures. Nous savons que nous trouverons chaque jour un peu moins les compétences et les qualifications nécessaires et qu’il nous faut penser et agir autrement pour assurer un futur à nos structures.

La FFB 67 l’a parfaitement compris et vos inquiétudes nous ont naturellement conduit à nous saisir de cette priorité nouvelle. Nous avons souhaité décliner dans notre département le partenariat « 15000 Bâtisseurs » signé entre la FFB et le Ministère du Travail et de l’Emploi en juillet 2018, avec pour objectif de favoriser l’accès à nos métiers de jeunes qui n’ont pas les formations ni les qualifications nécessaires, sortis pour la plupart de tous les dispositifs d’accompagnement mais exprimant une motivation, une envie à rejoindre nos métiers. Une convention en ce sens a ainsi été signée entre la FFB 67, la Préfecture du Bas-Rhin, la Région Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, l’eurométropole de Strasbourg et Pôle Emploi pour concrétiser ces engagements dans notre département. L’objectif est simple. A chaque besoin en recrutement identifié par l’entreprise, nous souhaitons pouvoir vous proposer une motivation.

Et pour être certains d’êtres les plus concrets possibles, nous avons souhaité travailler ce projet par territoires, pour pouvoir agir « au microscope » sur vos besoins. Nous avons entamé la phase d’identification des bénéficiaires et des dispositifs financiers d’accompagnement et de formation qui pourront être mis en œuvre dans le cadre du Projet.

Nous travaillons également à pouvoir vous proposer une méthode de sélection des candidats, fondée sur la simulation et des exercices qui recouvrent les habiletés nécessaires dans vos métiers. Nous n’avons pas souhaité nous fixer d’objectifs quantitatifs mais plutôt de pouvoir répondre à chacune de vos demandes. « Être présent là où c’est important pour nos adhérents », voilà notre slogan depuis presque 6 ans et notre raison d’être.

Enfin, nous devrons continuer à mener le combat sur le terrain de la représentativité. La FFB est bien confortée comme la première organisation patronale d’employeurs du bâtiment, pour toutes les tailles d’entreprise. Ces résultats ont été obtenus grâce à l’implication de tout le réseau FFB. Cette nouvelle reconnaissance renforce notre détermination à porter encore plus haut la voix et les valeurs de tous les chefs d’entreprise du bâtiment.

A un moment où il y a une volonté forte de réformes sociales en profondeur et où les autres organisations patronales sont plus intéressées à augmenter leur financement qu’à défendre nos entreprises, conforter et amplifier ces résultats devient une priorité absolue. Nous avons pour cela et plus que jamais besoin de vous pour que vous soyez prescripteurs de votre fédération auprès de tous les artisans et de toutes les entreprises, à chacun de vos contacts. Le parrainage de la FFB 67 par un adhérent qui connait et utilise ses services est certainement la meilleure des façons de convaincre d’autres chefs d’entreprise à nous rejoindre et nous réussirons alors l’objectif d’établir durablement la représentativité de notre organisation sur l’ensemble des champs conventionnels ! Notre fierté d’appartenir à la FFB 67 est notre meilleure arme et c’est elle qui nous permet de rayonner chaque jour davantage ! Cultivons-la, transmettons-la ! Je vous remercie toutes et tous pour votre confiance renouvelée. 


Le 06 juin 2019