La Fédération Française du Bâtiment Bas-Rhin est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La passion de construire

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

Etre dans l’audace et la proposition dans tous les domaines !

Le 20 juin 2018
L’année 2018 est déjà bien entamée et notre environnement ne cesse d’évoluer. Les réformes se succèdent à un rythme effréné et viennent l’une après l’autre impacter profondément notre quotidien d’artisan, de Chef d’entreprise.
Le temps des grandes transformations est arrivé tel que nous l’avions appelé de nos vœux.
Si nous comprenons cette exigence de réformes qui portent de véritables progrès pour nos entreprises, il nous appartient toutefois de rendre tous ces changements créatifs, immédiatement applicables et bénéfiques pour notre secteur.

Vouloir réformer notre pays dans un calendrier aussi resserré génère des décisions parfois hâtives, qui ne prennent pas toujours en considération tous les acteurs concernés.
C’est pourquoi nous devons rester vigilants !
Parce que si l’impulsion donnée par le Gouvernement est positive, il y a toujours quelques « grains de sable » à placer sous très haute surveillance. La réforme du Code du travail offre davantage de souplesse dans la gestion de nos ressources humaines.
La réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle vient valoriser l’apprentissage dans des temps où recruter les bonnes compétences devient un exercice quasi impossible à réussir. Il nous faudra encore attendre les dispositifs d’application pour s’assurer de leur conformité aux projets présentés. C’est aussi le cas du projet de loi ELAN qui propose une redéfinition des zonages territoriaux, qui ne devra en aucun cas être un prétexte à concentrer les aides dans les zones urbaines. Nous ne devrons pas être exclus des réflexions menées alors que nous sommes ceux qui connaissons le mieux nos territoires. D’autres réformes feront peser de lourdes contraintes et coûts indéniables pour nos entreprises, que ce soit le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, l’éventuelle surtaxe sur les déchets, la rénovation énergétique et la prime HULOT, qui ne devra pas être une version allégée du CITE, déjà révisé à la baisse en 2018.

Sur le champ de l’activité pour nos entreprises, La FFB 67 se réjouit, bien entendu, de la reprise économique de la fin d’année 2017 et du début 2018. Cette reprise économique reste disparate selon les territoires et n’a pas bénéficié à certains de nos métiers. De surcroît, les dernières prévisions laissent déjà entrevoir un ralentissement du rythme de croissance de moitié. Plus inquiétantes encore, les dernières annonces faites sur la fiscalité, avec en discussion une TVA du bâtiment augmentée, qui viendraient faire peser de nouveaux périls sur l’activité des entreprises du secteur. Ce serait une mesure contre-productive, qui viendrait hypothéquer tous les efforts fournis, et enrayer tant la relance de l’activité que l’emploi qu’avaient généré la baisse dont bénéficiait le secteur. Cela me conforte dans la conviction qu’il ne suffit plus seulement de saisir les opportunités qui se présentent à nous mais qu’il nous appartient de les créer !

Créer de nouvelles opportunités, parce que là où il y a une volonté, la FFB 67 trouvera toujours un chemin !


Le 20 juin 2018